Changer le monde en changeant de travail ?

Mes clients et les personnes qui me suivent reviennent souvent avec cette problématique : « j’aimerais bien un travail où je me sens vraiment utile ! ».

Et si je te disais que le simple fait chercher une activité vraiment épanouissante, tu es déjà super « utile » pour le monde ?

En fait, c’est même la raison principale pour laquelle j’ai décidé de me lancer dans le coaching en orientation professionnelle… Dans cet article, j’ai décidé de te parler d’un sujet un peu plus intime et qui me tient vraiment à cœur. J’ai décidé de te partager mon grand « Pourquoi ». Pourquoi j’ai décidé de me lancer dans l’orientation professionnelle. Pourquoi coacher et accompagner les personnes à trouver un travail vraiment épanouissant est si important pour moi. Je te partage ma « mission de vie » en quelque sorte.

1) Un travail qui ne nous plait pas, ça n’épuise pas que nous…

Quand tous les matins, on se force à se lever, pour aller faire des activités qui vont nous ennuyer toute la journée, forcément, c’est difficile d’être heureux. Être dans un travail qui ne nous convient pas crée du mal-être.

D’abord, ce mal-être nous épuise nous. Dans mon premier travail, je me sentais complètement vidée et j’avais du mal à retrouver de l’énergie. Les clients et les personnes qui me suivent reviennent souvent avec cette problématique : « j’aimerais changer de travail, mais je n’en peux plus. Je n’ai plus aucune énergie ! ». D’ailleurs, si tu en as vraiment marre de ton boulot, j’ai conçu ce guide gratuit pour t’aider à identifier les premiers petit pas que tu peux faire pour te sentir plus heureux dans ton travail.

Mais ce mal-être, en plus de nous pomper notre énergie, à un impact au-delà de nous-même.

D’abord, cela a un impact sur les autres. Quand on est fatigué et tendu, on perd plus facilement patience. On va plus facilement interpréter de travers une petite phrase anodine. Un rien qui nous énerve peut commencer à prendre des proportions démesurées.

 

Mais de manière un peu moins visible, cela a aussi un impact sur notre environnement, et même sur la planète. Car pour tromper ce mal-être, on commence à consommer des tonnes d’objets dont on n’a en réalité pas vraiment besoin. On va rester un peu trop longtemps sur nos écrans, pour nous « éviter de penser ». On peut aussi rentrer dans une course sans fin de « choses à faire ». D’obligations, d’activités, d’urgences… Parce qu’on est fatigué, on va plus facilement acheter des plats tout préparés dont les ingrédients sont rarement les plus respectueux de l’environnement.

Bref, ce mal-être fait partie intégrante du système actuel et de la société de consommation de masse.

Comme le dit si bien Thomas d’Asembourg dans son livre « Cessez d’être gentil, soyez vrai » : « J’étais devenu un gentil avocat très poliment déprimé et démotivé, qui trompait son ennui par l’hyperactivité. J’avais le nez dans le guidon comme un hamster qui court dans son tambourin. Cette course m’épuisait personnellement, nous épuise collectivement et épuise la planète ».

2) Et quand on change, on ne change pas que nous…

Comme je voulais vraiment changer de vie, j’ai commencé à chercher des réponses, que j’ai trouvées dans le développement personnel.

Et c’est là que j’ai compris deux choses vraiment importantes :

1) Nous avons tous le choix et la possibilité de sortir d’un système qui ne nous plait pas. Un autre style de vie est possible. Il suffit de commencer à y croire pour découvrir les alternatives.

2) Tu n’as pas le pouvoir de changer les autres. Tu n’as pas le pouvoir de changer le système. Le seul vrai pouvoir que tu as, c’est de te changer toi-même… Mais en te changeant toi-même, par un effet de réaction, tu changes aussi les autres et le système !

90% des personnes n’aiment pas leur travail. Ça veut dire que 90% de la population est prise dans ce système qui nous demande de supporter la journée pour compenser le soir et le week-end. 90% c’est énorme.

Mais chaque personne qui décide de changer de vie aide ces 90% à aussi changer leur vie.

Tout simplement parce que chaque personne qui quitte ce système où il est normal de s’ennuyer dans son travail retire un peu de poids à ce système.

Chaque personne qui décide de faire un réel travail sur elle pour trouver une activité professionnelle épanouissante rend à chaque fois un peu plus possible un monde où c’est la norme d’être épanouis dans son travail. Un monde où on n’a pas besoin de consommer à tout va pour se sentir exister. Un monde où chacun connait ses talents et est heureux de les utiliser.

Pourquoi ? Parce que chaque personne qui fait le démarche de trouver une activité vraiment épanouissante rend cela un petit plus possible pour son entourage.

D’abord en montrant l’exemple : elle montre à tout son entourage que c’est possible d’être vraiment épanoui dans son travail. Ses amis peuvent se dire « si elle le peut, alors pourquoi pas moi ? »

De plus, elle peut expliquer à ceux qui sont intéressés comment elle s’y est prise, les aidant ainsi à faire cette démarche.

Enfin, elle peut aussi faire découvrir une nouvelle activité professionnelle à son entourage, et leur donner des idées, des pistes. Par exemple, lorsque j’ai démarré le coaching, quasi tout le monde m’a demandé « mais en fait, c’est quoi exactement ? ».

Peut-être qu’alors une autre personne fera la démarche, influencera son entourage et ainsi de suite dans une réaction en chaîne.

Imagine un peu que, dans ton entourage c’est la norme d’avoir un travail vraiment épanouissant, ça changerait les choses non ? Tu te sentirais moins perdu sur comment t’y prendre, non ?

Mais surtout, décider de trouver un travail épanouissant, cela demande de réaliser un travail sur soi. Pour aller débloquer ce qui bloque, pour oser aller découvrir la personne que l’on est vraiment. En clair, cela demande de faire face à ce mal-être et de le comprendre, pour pouvoir le transmuter. Et surtout, cela demande de s’accepter comme on est, pour pouvoir trouver une activité alignée avec qui l’on est. Cela permet de transformer ce mal-être individuellement, mais aussi collectivement.

Collectivement car comme je l’ai dit, ce mal-être qui est aujourd’hui la manière de vivre de la majorité des personnes devient de moins en moins « normal ». Et comme je l’ai expliqué plus haut, ce mal-être est à la base de notre société de consommation qui épuise la planète.

En le transformant pour toi, tu permets au monde de se transformer pour aller vers un monde meilleur.

En te changeant toi-même, tu changes le monde, exactement comme disait Gandhi. En te dirigeant vers une activité professionnelle plus épanouissante, tu contribues à un monde meilleur. C’est motivant non ? Ça donne envie de se dépasser, non ?

Voilà, c’est ça mon grand pourquoi. Par mes accompagnements, je veux aider un maximum de personnes à trouver une activité professionnelle épanouissante, parce que selon moi, c’est une des clés de la transition vers un monde plus harmonieux. Vers un monde plus bienveillant et plus en paix. Vers un monde où l’épuisement des ressources n’a même plus de raison d’être.

Et me connecter à ça, ça me redonne du courage et de l’énergie dans les moments difficiles.

Alors, tu as envie de venir changer le monde avec moi ?

 

Marie-Aline

Coach de vie spécialisée en orientation professionnelle. Fondatrice de Rêves-Elle-Toi.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.