Une clé pour trouver un job épanouissant : la confiance en soi !

Tu es en recherches professionnelle, mais c’est difficile pour toi de connaître tes compétences premières ? Tu ne te sens pas très doué dans ton job et tu n’arrives pas à voir ce que tu pourrais apporter… Pourtant tu as vraiment envie de pouvoir te sentir utile et trouver un travail qui a du sens pour toi et où tu peux apporter une réelle valeur ajoutée.

Tu te reconnais là-dedans ? Peut-être que tu as simplement un manque de confiance en toi

J’ai réalisé que beaucoup de personnes insatisfaites de leur orientation professionnelle disent aussi avoir un manque de confiance en soi. Et cela correspond assez bien à mon expérience, car j’ai moi-même commencé par reprendre confiance en moi avant de trouver un travail dans lequel je me sens épanouie.

Dans cet article je vais clarifier ce qu’est cette notion un peu fourretout qu’on appelle « confiance en soi », puis expliquer comment celle-ci peut influencer notre orientation professionnelle.

À la fin de l’article, je vous livre en cadeau quelques petites pépites pour vous aider à

Reprendre confiance en vous J

Comprendre ce qu’est la confiance en soi pour pouvoir la développer

 

Mais d’abord, c’est quoi la confiance en soi ? Je me souviens que quand j’étais ado, on me disait que je n’avais pas confiance en moi (comme quasi tous les ados)… Mais pour être honnête, je ne comprenais pas vraiment ce que cela voulait dire. Du coup, je me flagellais en me disant que je n’avais pas confiance en moi, sans même trop savoir ce que cela signifiait.

Voici ce que j’ai appris sur la confiance en soi, et que je vous partage aujourd’hui. Avoir confiance en soi, c’est comme son nom l’indique, avoir confiance dans ce que nous sommes. Par exemple : si on dit quelque chose, avoir confiance dans le fait qu’on a bien fait de le dire, car c’est ce qu’on a envie d’exprimer à ce moment-là. Si on veut se lancer dans un projet, avoir confiance dans le fait qu’on sera capable d’y arriver. Si on a une opinion ou une pensée, avoir confiance que celle-ci ne vient pas de nulle part, et ne pas tout remettre en cause parce que quelqu’un nous dit le contraire…

En fait, quand on n’a pas confiance en soi, on a d’une certaine manière plus confiance dans les autres : on va sans cesse leur demander leur avis, et même si ce n’est pas le cas, ce que les autres pourraient penser de nous va influencer pratiquement tout ce qu’on dit ou fait. La référence vient de l’extérieur (les autres et ce qu’ils pensent) et non de l’intérieur (moi et ce qui est juste pour moi), car nous n’avons pas confiance en ce que « cet intérieur » nous dit.

Mais la confiance en soi, ça concerne tout le monde : tout le monde, même les personnes qui peuvent paraitre sûre d’elles, doutent parfois d’elles-mêmes. Tout le monde tient compte du regard des autres au moins de temps en temps… Donc on arrête de se culpabiliser, c’est normal ! Et ça ne tombe pas du ciel du jour au lendemain, c’est un état d’esprit qui se construit petit à petit.

 

Comment la confiance en soi t’empêche de trouver un travail épanouissant

 

Maintenant que nous comprenons mieux ce qu’est la confiance en soi, on peut aller explorer comment elle peut influencer nos choix professionnels.

Tout d’abord, c’est difficile de se sentir compétent quand on nous demande de faire tous les jours quelque chose qui ne nous correspond pas vraiment. Encore plus quand on voit ses collègues s’y prendre avec beaucoup plus de fluidité que nous (je suis passé par là…). On se demande pourquoi pour nous c’est plus difficile alors qu’on travaille autant, sinon plus. On commence à se demander c’est quoi notre problème… Alors qu’en fait, on n’a pas de problème. On n’est simplement pas au bon endroit. Et quand on ne se sent pas compétent, c’est difficile d’avoir confiance en soi.

Un proverbe dit « si on demande à un poisson de grimper à un arbre, il se sentira nul toute sa vie » (j’ai lu à différents endroits que c’était Einstein puis Confucius qui l’avait dit… je vous laisse choisir 😉 ). Ainsi, rester dans un travail qui ne nous correspond va à terme diminuer notre confiance en nous.

Ensuite, trouver une orientation professionnelle épanouissante demande de se connaître, et de savoir ce qui nous rend heureux. Or, c’est plus difficile de savoir ce qui nous rend heureux quand on moins confiance en soi.

En effet, puisqu’on ne se fait pas confiance, on va plus facilement remettre en cause ses envies, ses pensées, se dire « oui mais ».

Notre cerveau rationnel remet tout en question, si bien qu’on commence à avoir du mal à savoir ce que l’on veut. Ça devient difficile d’écouter son cœur et ses envies profondes, car on part des débats intérieurs qui n’en finissent plus. A force de ne pas être entendue, la petite voix intérieure se fait de plus en plus faible, voire inaudible. On va alors de plus en plus souvent se tourner vers l’avis des autres.

Ainsi, quand vient la question difficile du choix professionnel, comme on a du mal à s’écouter et savoir ce qui est bon pour nous, ça va être plus difficile de choisir une orientation qui nous rend épanouie. Souvent, on va laisser le cerveau rationnel prendre tout le contrôle et choisir la voie qui parait la moins risquée ou la plus normale (puisque c’est son job, au cerveau rationnel).

Pour résumer, ne pas avoir confiance en soi empêche de s’écouter, de connaître ce qui nous plait et de trouver un travail qui nous correspond, et ne pas avoir un travail qui nous correspond affecte la confiance en soi…. Et la boucle est bouclée !

C’est pourquoi je pense que travailler sur reprendre confiance en soi est vraiment important pour être épanoui dans son travail. Et sincèrement, c’est moins compliqué que ça en a l’air J

Mes pépites pour améliorer la confiance en soi :

Bon je ne vais pas vous laisser là 😉 voici déjà quelques pistes pour vous aider à reprendre petit à petit confiance en vous, et qui m’ont personnellement beaucoup aidé.

Alors déjà, on commence easy, on y va petit à petit, étape par étape. Comme je l’ai dit plus haut, reprendre confiance en soi est un processus. C’est important d’y aller avec bienveillance et à son rythme.

  1. Surveillez votre dialogue intérieur !

Pour moi c’est la chose la plus importante. C’est fou à quel point on peut être dur avec soi-même. Tous les « mais je suis nulle », « je suis moche », « mais t’es conne », « mais qu’est-ce que t’as encore foutu ? ». C’est du POISON intérieur. Imaginé que vous parliez comme cela à un ami proche, ou à un petit enfant… Vous répétez ces phrases tue littéralement votre confiance en vous, et on le fait tous les jours sans même s’en rendre compte !

Commencé par conscientiser ces phrases négatives. Quand vous vous en rendez-compte, félicitez-vous : prendre conscience est une étape vraiment importante ! « Bravo, j’ai réussi à en être conscient ! ». Ensuite changer ces phrases petit à petit part des phrases positives et bienveillantes.

Par exemple, imaginons que vous faites tomber un verre par terre et qu’il se brise. Par réflexe vous vous dites « Idiot(e) », mais comme vous avez lu cet article, maintenant vous vous en rendez compte 😉

D’abord dites-vous « bravo, j’ai conscientisé ! ». Ensuite, « J’ai le droit de faire une erreur comme tout le monde » ou simplement « je suis intelligent ». N’importe quelle phrase qui vous fait du bien à ce moment-là, et répétez là autant que vous le voulez.

  1. Choisissez une chose que vous aimez bien faire… et faites là !

Refaire des petites choses que vous faites bien et qui vous procurent du bien-être va vous donner confiance dans vos compétences. Par exemple, moi j’avais repris des cours des chants, me rappelant qu’enfant, j’adorais aller à la chorale. Cela peut être cuisiner votre plat préféré que seul vous faites si bien. Ou bien faire ce sport que vous aimez… Pas besoin d’attendre de trouver sa « passion ». On peut déjà commencer par des petites choses que nous faisons bien et qui nous font du bien 😉

Et surtout, n’oubliez pas de vous féliciter intérieurement à chaque fois ! Si si !

Ça parait bizarre car on n’a pas l’habitude, mais l’être humaine a besoin de feedback positif pour se sentir épanoui. Et surtout, ces petites choses qui peuvent paraitre banale deviendront spéciales : vous allez vous rendre compte que oui, vous êtes capables de plein de choses !

En apprenant à être fière de vous, vous pourrez petit à petit repérer vos compétences et reprendre confiance dans vos capacités.

Et toi, comment cet article t’as parlé ? Est-ce que tu te reconnais dans le cercle vicieux ? Est-ce que la confiance en soi, c’est quelque chose qui te parle ? N’hésite pas à me dire ce que tu as pensé de cet article pour que je puisse t’aider au mieux J

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.