Trouver un job épanouissant en… Arrêtant de regarder les infos !

Toi aussi parfois le monde te dégoute ?

Tu aimerais vivre dans une autre humanité ?

Peut-être as-tu simplement trop regardé le JT…

 

Si je devais donner un seul conseil pour être heureux ce serait celui d’arrêter de regarder les infos. Que ce soit le journal parlé ou les journaux papiers, les news sont un vrai poison à notre développement personnel. Et non, ce n’est pas être égoïste de décider d’arrêter de regarder le JT, c’est même plutôt l’inverse !

Pourtant je me souviens que lorsque je vivais encore chez mes parents, j’avais râlé quand ils s’étaient désabonnés du journal. J’aimais bien ma petite habitude de regarder ce qui se passait dans le monde pour démarrer mon week-end. Grosse erreur.

À l’époque, le monde me dégoutait. J’étais révolté par le réchauffement climatique, affolée par les conflits au Moyen-Orient,  écœuré par notre politique. Franchement, comment voulez-vous vous sentir heureux et orienter votre attention vers un projet qui vous inspire quand vous êtes à la fois révolté, affolé et écœuré ?

À l’université, nos profs nous recommandaient de rester informé et de lire le journal. C’était un très mauvais conseil. Il y a une citation qui dit « si vous ne regardez pas les infos, vous ne serez pas informé. Si vous regardez les infos, vous serez mal informé » et tout le problème est là.

Arrêter de regarder les informations ne veut pas dire faire l’autruche et se dire que tout est parfait. Non. C’est plutôt reprendre son indépendance intellectuelle : les médias nous disent à quoi penser, et comment y penser. Mais la préoccupation des médias n’est pas de nous donner des informations de qualité qui nous feront réfléchir et évoluer. Non, les soucis des médias, c’est de faire de l’audimat. Or, ce qui fait de l’audimat aujourd’hui, c’est le sensationnalisme, et les problèmes. Ainsi, les médias orientent notre cerveau vers tous les problèmes du monde.

De plus, on nous fait croire que ce qu’on nous montre est la vérité absolue, mais il suffit de connaître un peu le monde des médias pour regarder tout cela avec un œil plus critique.  J’avais discuté avec un ami de mon frère qui me disait avoir quitté dégouté le journalisme pour devenir professeur. Il m’expliquait qu’il était tellement sous pression, que juste après son reportage, il écrivait son article en 20 minutes dans la camionnette qui le ramenait à son employeur, pour être directement publié. Pas de relecture, pas de prise de recul.

 

 

 

Ça tue le passage à l’action

 

Le problème quand on regarde trop les infos est qu’on se laisse happer par le flot continu de mauvaises nouvelles, et cela nous met dans une énergie très basse. J’avais entendu quelqu’un dire « les informations sont pour l’adulte ce que le film d’horreur est pour les adolescents ». Comme l’adolescent qui aura peur de tout avant de s’endormir après son film d’horreur, l’adulte se méfiera du futur et de tout le reste à force de regarder le JT.

 

 

Or, trouver un job épanouissant demande de se mettre dans un certain état d’esprit, avec une énergie haute. Un état d’esprit où on est capable de voir les opportunités, où on est capable d’écouter sa voix intérieure qui nous murmure « tient ça, ça m’inspire, ». Un état d’esprit où on a envie d’apporter nos compétences pour aider les autres.

Si on est persuadé que tout va mal et que le monde est pourri,  on se met dans une énergie très faible et on se dit « à quoi bon ? ». C’est plutôt une énergie qui appelle à rester dans son canapé, et qui ne nous fera pas changer de routine. D’autant plus que le JT aime bien nous rappeler les taux de chômage et la « crise de l’emploi », ce qui peut créer de la peur et nous freiner dans la recherche d’un job vraiment épanouissant.

En cessant de regarder les infos, on prend la décision d’orienter son cerveau vers autre chose. Et pourquoi pas, sur soi et sur ce qu’on veut faire de sa vie.

 

Ça tue l’empathie

 

Certains pourront me dire ici, oui mais il y a quand même des problèmes dans le monde ! On ne peut pas tout nier, je ne veux pas faire l’autruche !

Tout d’abord, ne vous inquiétez pas, vous resterez informé de ce qui se passe dans le monde. Les informations vraiment importantes arriveront bien assez vite à vous via votre entourage. Je n’ai pas appris l’élection de Trump avec un mois de retard 😉

Mais c’est justement parce qu’il y a des problèmes dans le monde qu’il faut arrêter de regarder le JT. Je m’explique. Pour moi, le deuxième gros problème des informations, c’est que ça tue littéralement l’empathie.

Au final, on finit par être blasé de ces images d’horreur et de la pollution. Et c’est normal. On ne peut pas pleurer à chaque information difficile qu’on reçoit sur le monde, ce serait invivable et on ne s’arrêterait plus. Notre cerveau nous protège en nous blindant contre tout ce flot d’horreur qu’on nous donne en continu. Regardez le réchauffement climatique, on nous en parle tous les jours mais ce n’est pas pour autant qu’on se bouge tant que ça.

Or si on ne ressent plus d’empathie pour ce qui se passe, comment voulez-vous avoir envie de vous bouger pour changer les choses ?

Le problème, c’est qu’on porte notre attention sur quelque chose sur lequel on n’a absolument aucun contrôle, et qui nous influence négativement. Ça nous rend angoissés, tristes ou en colère. Non seulement ça nous met dans des émotions de peur ou de colère, mais en plus, on ne peut absolument rien faire (au moment où on lit l’info) pour changer quelque chose, ce qui ne fait que renforcer notre frustration. Au final, notre cerveau nous protège et on finit par être blasé. Mais ce n’est pas pour autant qu’intérieurement, ça ne nous fait pas mal.

Et comme notre attention est portée vers l’extérieur, on en oublie de regarder vers l’intérieur. « Tient au fait, qu’est-ce que je vais faire de ma vie moi » ?

 

S’inspirer au lieu de s’angoisser

 

Remplacer le journal par du contenu inspirant. À la place du Journal TV ou de la radio, écoutez des podcasts inspirants. À la place du journal, lisez des articles de blog sur des sujets que vous aimez, vous verrez rapidement la différence.

Non seulement vous vous sentirez mieux, mais en plus cela pourra vous inspirer pour votre projet professionnel : vous aller orienter votre esprit vers ce qui vous plaît, ce qui vous inspire, et petit à petit, des portes pourront s’ouvrir.

Ça va vous faire probablement rire, mais j’ai vraiment commencé en… lisant des articles sur les shampoings ! Je savais déjà que les produits des shampoings industriels polluaient, mais je ne savais pas quoi faire. Puis un jour je suis tombé sur un article de blog qui expliquait concrètement comment remplacer les shampoings industriels. J’ai troqué mon shampoing classique contre du ghasoul, et mes cheveux comme la planète m’ont dit merci. Dans ces articles, certaines blogueuses étaient aussi branchées développement personnel, et de fil en aiguille, j’en suis arrivée au coaching. Ainsi, je me suis inspirée et j’ai trouvé ma vocation notamment parce que j’ai pris le temps de lire des articles qui m’intéressaient vraiment. En osant m’écouter, plutôt que de me laisser polluer le cerveau par le JT.

Alors comment cet article t’a parlé ? Combien de temps passes-tu à regarder les infos ? Quel sujet aurais-tu envie d’aller explorer à la place ? Quel blog pourrais-tu suivre pour t’inspirer ? Je serai ravie de savoir ce que tu en as pensé dans les commentaires !

Tu as aimé cet article ? Tu peux t’inscrire à ma newsletter en cliquant sur ce lien, pour recevoir chaque semaine des ressources pour t’aider à trouver un travail épanouissant.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.